Ryder the Eagle à la conquête du Point Éphémère

Ryder the eagle au Point Éphémère, le 23 avril 2019

Ryder the Eagle a beau sonner américain, les racines sont bien ancrées en France sous le nom d’Adrien Cassignol, officiant auparavant en tant que batteur de Las Aves et The Dodoz.
Après l’avoir découvert en 2017 en première partie de Razorlight, ce mardi j’étais en route pour le voir se produire en artiste principal cette fois-ci, sur la scène du Point Éphémère. C’était l’occasion de découvrir son nouvel EP « Free Porn » sorti cette année, dont en est extrait le titre « Wounded Bird » ci-dessous.

Ce qu’on peut dire c’est que le jeu sur scène a bien évolué. Ryder the Eagle enfile son habit de crooner sur la brèche, tout de blanc vêtu, de manière complètement convaincante. Personne dans le public restera insensible ce soir. Ryder the Eagle apporte un certain décalage et une dérision bienvenue, qui lui permet de dépasser l’image de crooner.
Accompagné de son smartphone depuis lequel il lancera chacune des pistes, et quelques fois de sa guitare ; le contraste entre sa performance et les moyens à disposition est désarçonnant.
Ryder the Eagle a clairement un charisme et un magnétisme qui le ferait très bien passer sur une plus grande scène et accompagné.
Ryder the eagle au Point Éphémère, le 23 avril 2019Côté titres, les émotions sont à fleur de peau et Ryder the Eagle les porte comme des cicatrices. L’efficacité des mélodies est redoutable, que ce soit les premiers titres comme « Die on my bike » chantée avec le public ou les derniers. En ce qui me concerne, je suis ressortie du concert en fredonnant « Lighthouse », titre qui resta dans ma tête plusieurs jours après le concert. Quant à la voix, elle est juste et assurée en plus d’être belle.
La seule déception de la soirée sera la longueur du set. Je me serais facilement laissée rêver à des reprises de titres qui ont marqué Ryder the Eagle en attendant que sa setlist s’étoffe.
Bref vous l’aurez compris, si le Ryder the Eagle se produit, ne ratez pas l’occasion de le voir en live ! L’oiseau étrange gagne en assurance pour le plus grand plaisir de nos oreilles.
En attendant on lui souhaite une belle reconnaissance avec son dernier EP et on rêve à un plus long format…