Villagers @ l’Album de la Semaine

Album de la Semaine Canal Plus

En ce début 2013, c’est Villagers qui ouvrira mon année de concert et très peu familière de leur musique j’attendais beaucoup de cette soirée.

Après le rituel des Guignols de l’Info et la session applaudissements, le public est informé que les écossais joueront une douzaine de chansons. Fait assez rare pour être souligné, et qui suscita une montée d’excitation parmi la poignée de fans présents.
Avec une démarche humble, les membres prennent place sur le plateau à l’éclairage pas très subtil et qui ne rendra pas honneur aux titres joués ce soir-là. Le leader relooké en marin des côtes écossaises et à l’allure faussement naïve prend la peine de ravir nos oreilles de petits mots français avant de se lancer.
Villagers "Awayland"Pour la suite, c’est une succession de morceaux délicats et fragiles détenant une jolie force émotionnelle qui défilent. Malheureusement le public est agité. Alors que l’on aimerait savourer les titres assis et silencieux sans perturber la sobriété de l’instrumentalisation, on se lève, se rassoit ne sait pas comment bouger…
Cela perturbera mon appréciation du show. De plus le groupe s’essaye à casser le rythme de certains morceaux pour un aparté en forme de cacophonie que je n’ai pas retrouvé en enregristrement. Était-ce ma contrariété qui m’a fait imaginer ces cassures ?

J’ai eu l’impression au final d’un groupe voulant faire trop expérimental et branché, au lieu d’exceller dans la simplicité et pureté des titres. Comme avec le retour en acoustique de Conor O’Brien sur une reprise de David Lynch, moment magique de la soirée. Toujours est-il que j’en étais vexée de ne pas avoir pu apprécier le moment à sa juste valeur.
J’ai alors filé chez moi pour m’enfermer et me blottir dans leur musique, le casque enfoncé sur les oreilles. J’ai pu alors apprécier toute la beauté des titres.

À ceux qui comme moi étaient passés à côté de ce phénomène d’indie folk, précipitez-vous sur leur premier album en attendant la sortie du second « Awayland » !

Après ce rendez-vous manqué, je guette avec impatience leur retour et je ferais attention à l’endroit. Je rêve de la plus petite scène parisienne possible…

Setlist

The waves
The bell
My lighthouse
Judgment call
Nothing arrived
Grateful song
Earthly pleasure

Mysteries of love (David Lynch cover)
Rhythm composer
Passing a message
Becoming a jackal