« Transangelic Exodus » Ezra Furman

"Transangelic Exodus" Ezra Furman 2018

Premier album de l’année proposé par un compositeur et musicien américain trop longtemps négligé de ma part, Ezra Furman qui revient avec « Transangelic Exodus ».
Tombée par hasard sur l’annonce du nouvel album c’est avec une complète innocence que j’ai découvert ce dernier opus, deuxième album dans la carrière solo d’Ezra Furman. « Transangelic Exodus » est une vraie bouffée d’énergie, une urgence, une révolte contre l’ordre établi qui vous sortira de la torpeur hivernale.

« Don’t tell my mom, don’t tell my brother
I’ve been driving down the freeway with my master
There’s one law and I’ve known no other
It’s the law of love I’m bound to, drive me faster »

Ces paroles extraites du titres ci-dessus « Driving Down to L.A. » et sa vidéo vous projettent directement dans le ton de l’album. Un artiste toujours sur le fil du rasoir, écorché vif exposant ses blessures à l’oreille des auditeurs du monde entier dans une sincérité bouleversante. Ici l’album vous raconte une histoire, celles d’anges et d’un gouvernement autoritaire à leur poursuite, les anges étant illégaux… Puisant son inspiration dans ses expériences personnelles et le contexte politique actuel, Ezra Furman touche juste et sans fausse note.
J’ai tout de suite accroché, dès le premier titre « Suck the Blood from My Wound », ce rock nerveux et audacieux vous emportera dans 42 minutes de tourbillon émotionnel. Ezra Furman n’a pas peur de ralentir le rythme et de laisser la part belle aux cordes classiques, notamment sur « God Lifts Up the Lowly ».
Ici l’indie prend ses aises, des percussions de « The Great Unknown » aux cordes, ou la modification de la voix sur « No place », on explore. Car si l’artiste compose et joue, il est également accompagné d’un groupe, The Boy-Friends, rebaptisé lors de cet album The Visions.
Bref vous l’aurez compris, Ezra Furman et son « Transangelic Exodus » explorant les thématiques d’amour, de genre et de religion entre autres, ne vous laissera pas indifférent. Maintenant je vais garder un oeil pour saisir ma chance de le voir en live…