The Vaccines @ l’Album de la Semaine

Album de la Semaine Canal Plus

Noyée dans la masse adolescente de spectateurs venus assister au show de The Vaccines, j’avais hâte de découvrir ce groupe en live.
Mais je vous donne le ton tout de suite, je n’ai pas grand chose à vous dire sur cette soirée qui fut pour moi d’un ennui mortel.
J’ai tout simplement fais un blocage complet avec ce groupe et j’en suis presque désolée car je ne comprends pas l’intérêt qu’il suscite auprès de la presse musicale.
Je ne sais pas quel est le pire entre le leader qui a autant de charisme qu’un balai à franges et une voix manquant tellement de coffre que c’est à la limite de la justesse sur certains titres. Ou bien sur la pauvreté des paroles comme le supplice de “Weirdo” avec son refrain très profond est original : “And I don’t want to let it go, You know I’m not a weirdo” répété en boucle ou enfin le batteur reconvertit en boîte à rythme bradée.
The Vaccines "Come of Age" 2012Au début on se laisse prendre, en effet à première vue c’est un groupe énergique mais à bien y regarder on s’aperçoit qu’il fait beaucoup de bruit pour pas grand chose en livrant des titres répétitifs, sans tension ou mélodie catchy. Alors oui ils jouent fort, le leader se secoue et hausse la voix mais c’est d’un monotone affligeant. On obtient une attitude assez contradictoire de la part du public : on applaudit au début et à la fin à tout rompre et au milieu, on reste debout à attendre un je-ne-sais-quoi qui n’arrivera jamais.

Et c’est vrai qu’à bien y réfléchir j’avais écouté un peu plus tôt dans la journée “Come of Age”, leur dernier album, et il s’était fini sans que je m’en aperçoive, ne me laissant aucun air à fredonner en tête.

Le concert se terminera sur une reprise d’ABBA en acoustique avec le guitariste Freddie Cowan et Justin Young, qui peut chanter à peu près normalement pour nous servir un titre mielleux à souhait. J’arrête de palabrer sur ce groupe car il manque tellement d’intérêt à mes yeux que je vais passer mon chemin et essayer de vous dégoter des choses qui méritent votre attention !
Malheureusement on risque de nous rabattre un certain temps les oreilles avec leur nouvel album qui vient juste de sortir et proclamé fer de lance du rock indé…
Pour exemple mon radio-réveil a osé me tirer du lit avec leur dernier single “Teenage Icon”…

Setlist

No hope
Teeanage icon
Weiro
I always knew
Bad mood
If you wanna
Blow it up
Norgaard
The winner takes it all (ABBA cover)