Rock en Seine 2016, Jour 2

Naive New Beaters à Rock en Seine 2016

2ème jour du festival Rock en Seine 2016, le Parc de Saint Cloud baigne dans une atmosphère de poussière provoquée par les millers de festivaliers foulant le sol.
Je commence la journée en faisant un saut de puce à la scène de la Cascade pour voir La Femme victime de son succès. Le public déborde sur les 2 côté de la fosse rendant la circulation un tantinet compliquée ! Le groupe est énergique et a déjà le public dans sa poche. J’en profite pour aller découvrir Papooz formé par Ulysse Cottin et Armand Penicaut à la scène Pression Live. Et là on a le plaisir d’écouter ce duo folk pop qui rafraîchira votre été, sous forme de cocktail de titres enjoués parfaits pour cet après-midi d’août ! Papooz à Rock en Seine 2016Je rejoins la Grande Scène pour découvrir le groupe californien d’Edward Sharpe and the Magnetic Zeros formé par Alex Ebert et une dizaine de musiciens. Ceux-ci sont amassés au centre de la scène comme si ils avaient peur de s’éparpiller sur la scène de Rock en Seine. En attendant le chanteur en profite pour faire de multiples bains de foule, faire chanter ou faire raconter des histoires à son public. Les chansons s’enchaînent et on a du mal à distinguer un titre d’un autre tant ils ne sont pas linéaires. Enfin l’hymne universel d’Edward Sharpe and the Magnetic Zeros « Home » arrive comme un cri salvateur. Tout le public reconnaît le titre et l’harmonie se fait instantanément.
Edward Sharpe and the Magnetic Zeros à Rock en Seine 2016J’ai terminé la soirée en compagnie des Naive New Beaters dont j’ai chroniqué leur dernier album le mois précédent. Une chose est sûre, les 3 garçons des Naive New Beaters savent mener un concert ! Leur énergie est communicative et le bagout de David Boring irrésistible. Le public est plutôt formé de connaisseurs qui réagissent avec force sur les chansons des premiers albums et restent plus froids sur ceux de « À la folie » plus accessibles au grand public. Et je dois dire que j’en fais partie ! Ils sont même allés jusqu’à gâter leur public avec l’apparition furtive mais remarquée d’Izia pour leur collaboration « Heal Tomorrow » qui remporta un engouement unanime. Cette 2ème journée de Rock en Seine se termine avec des pieds fatigués mais ravis.

  • Virginie

    J’ai tellement adoré ce festival
    Première fois au Rock en Seine et j’y retournerais à coups sûrs !!!
    Trop trop bien <3
    http://mademoisellevi.com/