Rock en Seine 2017, Jour 2

Band of Horses Rock en Seine 2017

La température monte et les flaques s’assèchent pour ce deuxième jour de Rock en Seine 2017.
Je commence la journée allongée sur l’herbe maltraitée de la Grande Scène pour les américains de Band of Horses, parfaite programmation pour ce début d’après-midi chaud. Ben Bridwell assure bien le show et on a des jolis moments avec les titres plus anciens « No One’s Gonna Love You » et « The Funeral ».
Girls in Hawaii Rock en Seine 2017Je retourne ensuite pour la scène de la Cascade pour revoir les belges de Girls in Hawaii et leur pop éthérée. En effet j’avais déjà eu le plaisir de les voir lors du Disquaire Day de 2013 à la Gaîté Lyrique. Ça sera un sans faute pour le set de Girls in Hawaii, mêlant habilement leurs titres pop aériens avec ceux un peu plus électro, ce qui donne un set varié mais cohérent. Je fus même assez étonnée d’apprendre que c’était leur premier passage à ce festival parisien pour Rock en Seine 2017 ! Le concert fut aussi l’occasion de présenter au public quelques nouveaux titres du groupe à paraître en album le 29 septembre prochain sous le nom « Nocturne ».
Her Rock en Seine 2017Après une petite pause, une prestation pas convaincante de Timber Timbre et une oreille lointaine pour Little Dragons, j’ai décidé d’aller voir Her à la scène du Bosquet. Alors que le groupe a perdu l’un de ses chanteurs, Simon Carpentier, le 13 août dernier, Victor Solf assure malgré tout les concerts. Simple curiosité ou sincère affection envers leur musique, en tout cas le public était au rendez-vous et la scène du Bosquet s’est retrouvée engloutie sous les pieds des festivaliers. Avec une prestation tout en sobriété, émouvante et de discrets hommages à l’attention de son comparse parti trop tôt, il faut dire que la moitié de Her a parfaitement assuré le show. Belle découverte donc pour ce groupe et un rendez-vous donné le 5 décembre au Bataclan.
PJ Harvey Rock en Seine 2017Malheureusement je n’ai pas pu assister au concert de The Kills cependant j’étais quand même particulièrement bien placée pour profiter de la prestation de PJ Harvey, surnommée la grande prêtresse du rock. Je n’étais absolument pas familière avec sa musique, c’était donc l’occasion parfaite de la découvrir. Elle arriva sur scène dans une sorte de procession en file indienne accompagnée de chacun de ses musiciens, installant l’ambiance du show dès le début. Le set proposé fut très dark dans une ambiance pseudo gothique, elle-même tel un corbeau, s’était coiffée d’ailes noires. N’étant pas sensible ni à sa voix, ni aux instruments à vents et ne connaissant pas au préalable son univers, j’ai abandonné la prestation après 30 minutes. Ce n’était pas pour moi.
À voir ce que nous réserve la dernière journée de Rock en Seine avec notamment Car Seat Headrest et Mac DeMarco !