Rock en Seine 2017, Jour 1

The Jesus and Mary Chain Rock en Seine 2017

Cette année Rock en Seine nous propose une affiche plutôt modeste, parsemée de belles pépites mais sans mastodontes qui attirent les foules. Un choix qui m’a étonné mais qui ne me déplaît pas et permettra peut-être à Rock en Seine 2017 de renouer avec une ambiance de festival bon enfant.
Ce premier jour, la météo capricieuse de la matinée nous a préparé un terrain avec tout juste ce qu’il faut de petites flaques d’eau pour commencer à remuer tout ça et sauter dans la gadoue en fin de soirée. Armée de bonnes chaussures prêtes à endurer ces trois jours de concerts, j’arrive sur place.
Beach Fossils Rock en Seine 2017
Là on commence bien la journée en compagnie des new-yorkais de Beach Fossils sur la scène du Bosquet. Le groupe venait défendre en live leur dernier album paru cette année et intitulé « Somersault ». Je vous ai déjà partagé plusieurs fois leurs titres rafraîchissants en wildweek.

Puis on se dirige vers la scène de la Cascade pour un groupe emblématique, rien que ça, The Jesus and Mary Chain. Venus présenter leur dernier album sorti cette année « Damage and Joy », le premier depuis 1998, le défi était donc de taille. Et dès le premier titre The Jesus and Mary Chain, l’air de rien, a simplement enflammé Rock en Seine avec leurs titres efficaces. Avec un groupe formé avant même avant que j’existe, la maîtrise de la scène n’est plus à questionner. C’était sans aucun doute, en ce qui me concerne, le meilleur moment de cette première journée avec l’indémodable « Just Like Honey ».

On s’enfonce encore un peu plus dans le Parc de Saint-Cloud pour rejoindre la Grande Scène et les écossais Franz Ferdinand très attendus. On retrouve un Alex Kapranos peroxydé comme s’il essayait de se réinventer… Si j’avais été emballée en 2015 lors du concert de Franz Ferdinand / Sparks également à Rock en Seine, le set de cette année n’a pas tenu la longueur. Passé leurs grands succès, Franz Ferdinand propose un set relativement monotone avec des titre où le chant est égal partout et les rythmes similaires.
The Shins Rock en Seine 2017Heureusement je n’ai pas terminé la journée sur cette note, puisque The Shins prenaient possession de la scène de l’Industrie. Là encore, respect pour ce groupe formé en 1997, habitués des BO des films de Zach Braff, ce qui leur a permis d’atteindre une belle renommée. Cette fin de soirée sera donc délicieusement pop-rock avec The Shins et leurs titres rayonnants, qui fait terminer cette première journée de Rock en Seine 2017 sous le signe de la bonne humeur.
Aller en route pour le deuxième jour !