Rock en Seine 2016, Jour 3

Rock en Seine 2016

3ème et dernier jour du fameux festival parisien Rock en Seine, mais pas des moindres avec 5 concerts au programme à ne pas rater ! On commence en bonne compagnie sur la scène de la Cascade avec l’américain Kevin Morby qui aura fait le tour des festivals cet été. Il y a ceux qui l’attendent de pied ferme sous le soleil d’août et les autres qui se réfugient sous l’ombre bienveillante des arbres qui encadrent la fosse. Impatiente de le découvrir en live, je n’ai pas été déçue. On a eu droit à de vraies petites pépites folk qui ont adoucit le soleil assommant de ce début d’après-midi.
Editors à Rock en Seine 2016Puis c’est par défaut que je me dirige vers la grande scène pour les anglais de Editors. Je n’ai jamais été séduite par le rock pratiqué par le groupe, un peu trop lisse et fade à mon sens, mais j’aurais pu avoir une bonne surprise en live. Malheureusement ce n’est pas le cas, et ce n’est pas faute d’avoir essayé avec un Tom Smith qui se déchaîne sur scène et qui a l’air de vivre intensément ses titres à défaut du public.
Miike Snow à Rock en Seine 2016Je me dirige alors vers la scène de l’Industrie, une de mes préférées pour découvrir le groupe suédois d’indie pop Miike Snow. Les membres Andrew Wyatt, Christian Karlsson et Pontus Winnberg sont derrière plusieurs succès pop de ces dernières années. À les voir sur scène, on comprend rapidement leur réputation de machine à tubes, tant les titres sont accrocheurs et font bouger sans effort la foule. Et un public qui aurait tourné le dos à une Shakira, Britney Spears ou Justin Timberlake se retrouve à applaudir et acclamer les créateurs de certains de leurs tubes. Ce fut un moment particulièrement dansant que nous offre Rock en Seine même si on ne peut pas dire que ce sont des bêtes de scène.
Ghinzu à Rock en Seine 2016Me voilà de retour sur la scène de la Cascade pour voir Ghinzu. J’avais eu la chance de les voir une première fois à l’Aéronef de Lille en 2009 et c’était une belle surprise de les voir à l’affiche pour la première fois à Rock en Seine, il était temps ! Le groupe semble visiblement ravi d’être là et le fait partager généreusement à son public. Le leader s’est même laissé allé à gratifier d’un baiser fougueux une fan à l’avant de la scène. Et même si je n’ai pas suivi, comme j’aurais du, la carrière du groupe, j’ai pris un réel plaisir à découvrir et redécouvrir leurs titres avec l’apothéose d’un « Do you read me » qui n’a pas pris une ride ! C’était sans hésiter mon 2ème meilleur concert de ce festival avec un John Stargasm rayonnant de charisme, épaulé par les autres membres du groupe au top.
Chvrches à Rock en Seine 2016Je termine cette 14 ème édition de Rock en Seine avec le groupe écossais d’électropop Chvrches. J’avais déjà eu la chance de voir Iggy Pop déambuler sur scène donc je voulais donner sa chance à ce groupe qui fait pas mal parler de lui. Passé les quelques premières minutes à regretter le rock endiablé de Ghinzu, je me suis prise au jeu du trio sympathique. Au final Lauren Mayberry assure parfaitement le show pour la dernière date européenne de leur tournée. L’ensemble de leurs titres est cohérent jusqu’à sembler un peu répétitif à l’image des allers retours incessants de la chanteuse, mais cette dernière réussi à électriser la foule par sa voix bien maîtrisée.
Au final cette édition 2016 laisse une impression de programmation un peu faiblarde malgré les éblouissantes prestations de The Last Shadow Puppets et de Ghinzu et a fait sentir l’absence de groupes montants à l’affiche.