Rock en Seine 2015, Jour 1

Rock en Seine Parc de Saint Cloud 2015

C’est un peu comme si les éléments s’étaient tous mis d’accord pour que l’édition Rock en Seine 2015 soit épargnée par le mauvais temps, car je craignais le pire pour ce week-end.
Et pourtant ce 1er jour de la 13ème édition du festival parisien s’ouvre sur un rayon de soleil comme pour adoucir la rentrée. À peine la sécurité franchie, que l’on patauge déjà dans la gadoue entretenue par l’installation du festival Rock en Seine et le temps pourri des derniers jours. Et ce n’est pas les millers de festivaliers qui vont épargner les brins d’herbe engloutis du Parc de Saint Cloud !
FFS Franz Ferdinand & Sparks Rock en Seine 2015En ce qui me concerne, ce vendredi sera plutôt light en concerts, boulot oblige ! Mais j’ai pu être au rendez-vous pour voir la fusion de Franz Ferdinand & Sparks sur scène. Le public est impatient et déborde comme d’habitude sur le chemin qui longe la scène, la renommée des écossais de Franz Ferdinand attire. Personnellement j’ai été beaucoup moins séduite par l’autre moitié de FFS, Sparks, même si le charisme des frères Mael est indéniable avec une démonstration de danse donnée par Ron. En tout cas cela faisait longtemps que je souhaitais voir la bande d’Alex Kapranos en live et je n’ai pas été déçue. Dès que les premières notes d’un titre de Franz Ferdinand se laissaient entendre, la foule leur faisait écho. Les titres comme « Take me out » restent efficaces et parfaits pour un lancement de festival. FFS terminera le show sur leur joyeux « Piss Off ».
Pour des raisons de « je retrouve des potes à Rock en Seine », je me suis retrouvée par hasard devant les vétérans de The Offspring qui, si ils ont pris un sérieux coup de vieux, ont déballé leur son punk rock américain avec visiblement beaucoup de plaisir, un plaisir qui contamina très vite la foule. Sagement planquée en arrière, je me suis surprise à connaître la grande majorité des titres qui ont bercé nos années 90, tout en regardant des jeunes et moins jeunes pogoter dans une ambiance bonne enfant.
Exposition Rock en Seine 2015  Manuel CohenUne heure après, il est temps de retrouver le groupe qui, pour ma part, clôturera cette première journée, Kasabian. On retrouve les mauvaises têtes de Tom Meighan et du guitariste, chanteur, showman, Serge Pizzorno. Heureusement pour leur égo, ils sont sur la grande scène et laissent libre court à leur délire scénique mégalo. Certes je ne suis pas fan du groupe, mais ils ont beaucoup de très bons titres, qu’il joueront en masse pour introduire la soirée avant de dévier vers leurs dernières sonorités plus électro. C’est la troisième fois que j’assiste à un de leur concert, et force est de constater qu’ils ne gagneront jamais en modestie et que leur attitude dénote sérieusement avec leur talent ou reconnaissance ce qui peut donner des moments un poil gênant. Non les mecs vous n’êtes ni Jim Morrison, ni Liam Gallagher ou autres pilier du rock. Cela n’empêchera pas la soirée d’avoir de vrais moments qui feront honneur à la brit pop qu’on aime tant.

Bon il est temps de me mettre en route pour le 2ème jour de Rock en Seine 2015 avec une programmation lourde et belle place laissée aux bad boys anglais ! A demain pour la suite…