Phoenix pour les grands et les petits !

Phoenix Palais des Sports 2014

Si je devais choisir un groupe ou artiste pour définir l’année 2013, pour moi cela serait sans aucune hésitation Phoenix et son « Bankrupt! »
J’ai déjà longuement parlé du dernier album du groupe chez Positron. C’était donc difficile de passer à côté des deux concerts parisiens en ce début de février. D’autant plus qu’après avoir vu le groupe en concert intimiste sur le plateau de la Musicale, j’avais envie de les tester en grand.
Le choix de la salle du Palais des Sports (Porte de Versailles) est assez étonnant si on met de côté la petite référence à l’origine du groupe. Je ne connaissais pas cet endroit donc je n’avais aucun à priori, mais désormais je sais que j’éviterais cet endroit classé avec le Zénith de Paris et le Trabendo dans le top 3 des pires salles parisiennes. Même si l’on ne va pas en concert pour écouter l’album comme en studio, il y a une certaine qualité à avoir et ce n’était pas le cas ce vendredi soir, heureusement la prestation du groupe m’a vite fait oublier ces déboires sonores.
L’ambiance était très sympa, le placement était libre on retrouve donc les plus jeunes dans la fosse et un public assez mature dans les gradins pour généraliser. À ma grande surprise je me suis retrouvée au milieu des lycéens pour ne pas dire collégiens, mais j’assume ! Et cet éclectisme est une des grandes qualité de ce groupe qui au fur et à mesure des années n’a jamais posé de frontières sur sa musique tout en se renouvelant à chaque album. Enfin c’est avec un naturel désarmant que les membres du groupe arrivent sur scène et entament directement « Entertainement » qui donnera le ton du show.

Un show maîtrisé et envoûtant où chaque membre a sa place et joliment mis en scène avec des lumières qui transcendent chaque morceau.
En effet pas de décor extravagant sur scène, un « simple » mur led dans le dos du groupe suffira à éblouir la foule dans le bon sens du terme ! De très beaux jeux de couleurs et de lumières habillent les titres sans jamais balancer les projecteurs dans les yeux du public !
En ce qui concerne la musique, les titres s’enchaînent avec une efficacité imparable ne laissant jamais retomber l’engouement du public du début à la toute fin du concert. Thomas Mars sait parler au public, s’approchant des premiers rangs et en montant sur les barrières, se donnant littéralement à ses fans. On peut leur reprocher de rester assez secrets mais le plaisir qu’ils ont à être sur scène est indéniable. Ils communiqueront avec nous uniquement par leurs titres ou presque et le chanteur fera son traditionnel tour de salle pour les remerciements. Ce qui est assez impressionnant vu la foule amassée dans la salle !

Lors du rappel Sébastien Tellier est venu jouer l’intro de « La ritournelle » et le très beau titre « L’amour et la violence » avec Thomas Mars le rejoignant au chant.

Phoenix est un groupe incontournable de la scène musicale et il y a fort à parier qu’ils ont encore pas mal de choses à nous faire découvrir pour le plus grand plaisir de nos oreilles.

Setlist

Entertainment
Lasso
Lisztomania
Long Distance Call
Too Young / Girlfriend
Trying to Be Cool
Chloroform
The Real Thing
Run Run Run
Love Like a Sunset Part I / Bankrupt! / Love Like a Sunset Part II
Consolation Prizes
S.O.S. in Bel Air
Armistice
1901

Countdown
If I Ever Feel Better / Funky Squaredance
La Ritournelle (Sébastien Tellier cover)
L'Amour et la Violence (Sébastien Tellier cover)
Funky Squaredance
Rome
Entertainment