Wildweek #267

L’évènement de ce vendredi c’est la sortie du nouvel album de Born Ruffians « Uncle, Duke & The Chief » produit par Richard Swift avec le line-up d’origine. Sans plus tarder découvrez les vidéos de « Forget me » ci-dessus, « Love Too Soon » et « Miss You ».

The Voidz (mené par Julian Casablancas) dévoilent un troisième extrait de leur nouvel album, avec le titre de clôture « Pointlessness ».

Courtney Barnett revient avec un nouvel album « Tell Me How You Really Feel » à paraître le 18 mai et le premier single « Nameless, Faceless » accompagné d’une vidéo en animation par Lucy Dyson.

Le groupe français Pendentif continue à convaincre avec le titre délicieux « Vertige Exhaussé ».
Bon week-end et bonne écoute !

Wildweek #266

Le nouvel album de MGMT est enfin disponible et on on en peut également en profiter pour découvrir la vidéo du dernier single « Me and Michael » !

Coup de coeur pour la reprise de « Shut up Kiss me » d’Angel Olsen par Franz Ferdinand dont le nouvel album est aussi paru aujourd’hui.

Nouvel artiste à suivre en la personne de Cuco, alias Omar Banos et 19 ans seulement au compteur, sans plus tarder jetez vous sur son « Sunnyside » assez irrésistible !

On termine avec un premier titre dansant de Miel de Montagne, producteur français à l’esthétique et son rétro avec son « Pourquoi Pas », à retrouver sur le label Pain Surprises…

Bon week-end et bonne écoute !

Wildweek #265

Oren Lavie se met en scène dans son dernier titre et clip réalisé par ses soins pour « Second Hand Lovers », ce dernier est particulièrement réussi.

Of Montreal est de retour avec un nouvel opus prévu pour le 9 mars et nous livre un single en attendant appelé « Paranoiac Intervals/Body Dysmorphia ».

Coup de coeur pour la reprise par David Byrne et la chorale Choir! Choir! Choir! du titre Heroes » de David Bowie.

Mike Stroud (Ratatat) et Agustin White (White Flight) s’associe pour former KUNZITE avec un premier album à paraître le 2 mars et un extrait en écoute « VAPORS ».

Julian Casablancas a décidé de se fondre complètement dans The Voidz et dévoile un nouveau titre « Leave It In My Dream » qui indique un nouvel très prochainement, affaire à suivre…

Bonne écoute et bon week-end !

Wildweek #264

Pale Grey débarque avec une collaboration avec Serengeti sur le titre « Late Night » pour un premier album à paraître le 2 mars prochain.

Montero continue de nous faire visiter son univers pop farfelu et perché dans son dernier clip « Running Race ».
The Decemberists reviennent en mars avec leur 8ème opus et on peut dès maintenant découvrir un extrait avec « Severed » en écoute sur Spotify.

Tout le monde ne fait que parler de la dernière série de Netflix « The End of The F***ing World » et si vous n’étiez pas encore convaincu, Graham Coxon le pourra peut-être avec une composition inédite « Walking All Day ».
Bon week-end et bonne écoute ! On se retrouve dans deux semaines !

Wildweek #263

Karen O dévoile un nouveau titre « Yo! My Saint » en duo avec Michael Kiwanuka, une ballade puissante composée la nouvelle vidéo de Kenzo réalisée par Ana Lily Amirpour.

Les français de Concrete Knives reviennent avec un titre prometteur déjà en vidéo « The Lights ».
Gaz Coombes nous proposera un nouvel album « World’s Strongest Man » le 4 mai chez Caroline International, en attendant on patiente avec le premier extrait en écoute « Deep Pockets ».

On termine avec une nouvelle sortie imminente, celle du nouvel opus de Field Music à paraître le 2 Février prochain chez Memphis Industries  » Open Here », vous pouvez déjà découvrir « Time In Joy ».
Bon week-end et bonne écoute !

Wildweek #262

Gros coup de coeur pour le titre du supergroupe Supergorganism avec sa pop complètement assumée et revendiquée dans leur titre « Everybody wants to be famous ». Rendez-vous le 2 mars prochain pour la sortie de leur premier album chez Domino !

The Vaccines reviennent avec un premier extrait bien rock comme ils nous y ont habitué avec « I can’t quit » à écouter ci-dessus. Cela nous permettra de patienter la sortie de leur nouvel album le 30 mars.
Un peu de douceur pour ce début d’année avec First Aid Kit et une petite session acoustique pour BBC Radio 2 avec une reprise de Lorde « Perfect Places » et un classique de noël « Have yourself a merry little christmas » et en cadeau un nouvel album à paraître le 19 janvier.

On termine en beauté avec le concert pour le 21st anniversaire de Pitchfork avec une performance acoustique et exclusive de « Sung Tongs » par Avey Tare (Animal Collective) et Panda Bear.
Bonne année, bonne écoute et bon week-end !

Wildweek #261

Toothless nous offrent leur premier titre de noël avec « Leave Take Lend ».

Coup de coeur pour le titre de Chinese Man « Wolf », désormais illustré en vidéo sous forme de course poursuite.

King Gizzard & the Lizard Wizard dévoilent un nouvel extrait de leur album avec ici « The Last Oasis ».

Laura Marling reprend Bob Dylan pour le dernier épisode de la série Peaky Blinders avec « A Hard Rain’s A Gonna Fall ».
Joyeuses Fêtes en musique !

Wildweek #260

Coup de coeur pour la vidéo animée illustrant le dernier titre de Oh Sees « Drowned Beast ». La vidéo a été réalisée par Dr D Foothead et créée avec T-Wei et Otis Chamberlain.

Deuxième extrait à découvrir du nouvel opus de MGMT. Il reste accessible et ici résolument pop pour « When You Die » et s’accompagne d’une vidéo mettant en scène l’excellent acteur de « Girls », Alex Karpovsky.

Deux groupes dévoilent leur composition pour habiller le dernier film de Will Smith arrivant sur Netflix « Bright » avec Portugal. The Man et Alt-J.

Et car j’adore la période de Noël, j’en profite pour en remettre une couche avec le nouveau titre de Gaz Coombes sur la thématique « I Believe In Father Christmas ».
Bon week-end et bonne écoute !

Wildweek #259

Après plus de 15 ans de carrière, Wild Beasts tire sa révérence avec un nouveau extrait exclusif « The Devil’s Palace » qui fusionne plusieurs de leur précédents titres, ici en écoute.

LA Priest se renomme à l’occasion de noël en LA Wise Man pour son « All I Want For Xmas Is Rock N Roll ».

Belle découverte avec le titre « L’Originel » de Pendentif et son clip planant. Ils seront en concert le 8 mars prochain à la Maroquinerie.

Après noël vient le nouvel an et The Big Moon est un peu en avance et nous livre leur titre « Happy New Year » en vidéo.

Coup de coeur pour les français de Gloria avec leur dernier titre et clip « The Rain Is Out », on attend avec impatience le petit LP à paraître en mars.
Bon week-end et bonne écoute !

« Singin’in the rain » sous la nef du Grand Palais

"Singin'in the Rain" au Grand Palais par le Théâtre du Châtelet 2017

La semaine dernière j’ai fais l’expérience du soirée magique sous la nef du Grand Palais pour découvrir le spectacle de « Singin’in the Rain » par le Théâtre du Châtelet.
Si je suis une grande amatrice de comédies musicales classiques (« An Americain in Paris », « Mary Poppins », « The Rocky Horror Picture Show »…) et notamment de Gene Kelly, il n’en était pas de même pour la personne qui m’accompagnait… Cependant je ne pouvais pas rater le spectacle monté en 2015 et qui revient en 2017/2018 dans l’enceinte majestueuse du Grand Palais.

L’histoire de Singin’in the Rain

Pour ceux qui ne sont pas familiers avec l’intrigue, celle-ci se situe à l’émergence du cinéma parlant où deux époques se percutent par une avancée technologique qui ouvre de nouvelles possibilités créatrices et artistiques. On y suit une star du cinéma muet formant un duo à l’écran avec sa co-star pour laquelle le passage au parlant ne se passera pas en douceur, du à une voix particulière… Forcés de transformer leur prochaine production en film parlant, ils se heurteront aux nouveaux challenges techniques et créatifs. Ici difficile de reprendre son souffle tant l’histoire défile à toute allure. La performance des acteurs est impressionnante et la magie opère car elle a l’apparence du naturel et de la simplicité…

La mise en scène

"Singin In the Rain" au Grand Palais, cours de claquettesVéritable défi technique, l’occupation du Grand Palais pour ces 45 représentations a du être optimisée pour de nombreux aspects. Acoustique, installation de la scène et de ses 2500 places assises, occupation de l’espace avec diverses activités proposées : cours de claquettes, photo dans les décors, maquillage, karaoké et j’en passe. Autant vous dire que pour profiter pleinement de l’expérience, je ne saurais trop vous recommander d’arriver sur place bien avant l’heure du spectacle.
En ce qui concerne le décor du spectacle, le contexte des studios de cinéma ou de la salle de cinéma permettent une mise en abîme remarquable et parfaitement exploitée pour transporter le spectateur. Les changements de décor font partie de l’histoire et appuient le propos et l’exercice artistique afin d’établir une vraie complicité avec le public, c’est un des points forts du spectacle. Pour pousser l’exercice plus loin, l’attention et le jeu porté sur le son est remarquable ainsi que l’éclairage qui est d’un respect incontestable pour l’oeuvre originale, les fans apprécieront.

En bref

Je n’en suis pas à mon premier essai pour des grands classiques du genre mis en scène par le Théâtre du Châtelet, car j’avais eu la chance de voir « West Side Story » dans les murs du théâtre actuellement en rénovation. Cependant l’histoire de « Singin’in the Rain » en elle-même se prête parfaitement à une mise en scène théâtrale qui permet d’élever encore l’oeuvre. Si vous devez commencer par une comédie musicale, je dirais que « Singin’in the Rain » est la mieux placée pour cela, avec un spectacle parfaitement orchestré et très accessible. Vous savez ce qui vous reste à faire !