Wildweek #278

Gros coup de coeur pour la sublime chanson de Juicy sur le désir perdu « Something Is Gone » merveilleusement illustré et animé par Lia Bertels, à ne pas rater !

Maintenant que l’album est sorti, les Arctic Monkeys ou plutôt Alex Turner, se dévoile un peu plus dans le clip « Four out of five » un des meilleurs morceaux du dernier opus.

Johnny Borell revient en son nom et délaisse Razorlight ou les Zazous le temps d’un titre « My World, your life ».

Et puis rentrant d’un séjour dans les Cyclades, je ne peux résister à ce titre qui sent bon les vacances tourné justement en Grèce « Baisers Volés » des Pirouettes.

On termine sur le dancefloor en compagnie de Chromatics et du titre entêtant « Black Walls » qui fait espérer le meilleur pour le nouvel album à paraître.

Bon week-end et bonne écoute !

« I Don’t Run » Hinds

Hinds "I don't run" 2018

Ce mois-ci on revient sur la sortie du second album du quatuor féminin Hinds, intitulé « I don’t run ». Originaire de Madrid, les jeunes femmes nous proposent un rock lo-fi rafraîchissant composé de guitares virevoltantes et de chants irrévérencieux. Bref Hinds propose une belle oeuvre pour fêter l’arrivée des beaux jours et servir de bande-son à vos apéros en extérieur. Ceux qui suivent le blog ne seront pas étonnés du choix de ce mois-ci connaissant mon penchant pour le style garage, pas léché et insolant, on retrouve ce cocktail magique ici.

« The Club » est le titre d’ouverture de l’album et vous plonge tranquillement dans l’univers musical de Hinds avec un rythme accrocheur et une tonalité douce amère entêtante avec le riff de guitare et leur chant. En ce qui concerne « Soberland » l’introduction de la chanson est délicieuse avec ses quelques notes de guitare et cette voix à demi étouffée, la phrase mélodique reviendra pour désamorcer le chant et garder cette légèreté.
« Echoing My Name » est également assez forte avec un refrain qui change de rythme pour appuyer les paroles et la dualité du titre :

« You say what you want, I keep trying
To find you uptown
Even if love did crush us down
Sometimes I miss having you around »

Enfin « Linda » vous brisera le coeur mais permet une pause bienvenue dans l’opus pour redémarrer de plus belle sur la suite des titres.
Si j’aime particulièrement les mélodies parsemant l’album c’est parce qu’elles donnent une saveur particulière à chaque titre tout en formant un tout cohérent des fois peut-être un poil trop similaire. On pourra leur reprocher le chant parfois poussé à l’insupportable (exprès ?), qui leur donne un air de gang de vilaines filles (l’équivalent de l’air mauvais garçon quoi). En effet l’air désinvolte et brouillon permet de garder une vraie énergie et fraîcheur, cependant certains titres glissent vers l’irritant spécifiquement sur le chant.
Si vous souhaitez avoir une meilleure compréhension titre par titre de l’album par le groupe lui-même, n’hésitez pas à aller jeter un oeil sur l’article de Consequence of Sound.
Je vous retrouve dans 2 semaines pour le retour des wildweek après un petit break ;), en attendant je vous souhaite un excellent début de moi de Mai !

Wildweek #277

Coup de coeur pour le titre très pop du vénézuélien Tito Candela auquel il sera difficile de résister sur « Sarthou ».

The Coral revient avec un 9 ème album intitulé « Move Through The Dawn » prévu le 17 août prochain. En attendant la sortie, on peut déjà découvrir le premier extrait ci-dessus « Sweet release ».

Partez en balade à cheval avec Garciaphone dans leur dernière vidéo pour « Deadstar ».

On termine en rythme avec la collaboration de Clément Bazin et Aaricia pour « Catch Me » et un clip qui joue sur des associations d’images inattendues.

Bon week-end et bonne écoute !

Wildweek #276

Ne ratez pas la découverte qui ravira vos oreilles cette semaine, c’est Halo Maud avec son titre « Wherever ».

Moment nostalgique en compagnie de Prince qui interprète un de ses titres phares « Nothing Compares 2 U » dans un enregistrement oublié datant de 1984, à savourer.

Father John Misty revient avec 2 extraits en écoute de son prochain album au titre parfait « God’s Favorite Customer ». Sans plus attendre découvrez ci-dessus « Just Dumb Enough to Try » et « Disappointing Diamonds Are the Rarest of Them All ».

On termine tout en douceur avec Ben Gibbard rendant hommage aux Beatles dans une belle interprétation inclusive de « And I love Her » qui devient « And I love Him ».
Bon week-end et bonne écoute !

Wildweek #275

Coup de coeur pour le titre attachant d’Alex Cameron « Studmuffin96 » accompagné d’un clip qui permet à Jemima Kirke (Girls) d’être à la fois derrière et devant la caméra.

La sortie du 1er album n’empêche pas Superorganism de dévoiler des nouveaux clips comme ici avec le très perché « Night Time ».

Toujours la classe pour Gaz Coombes qui revient également en vidéo avec le titre « Walk the Walk ».

Enfin on termine avec le clip très pop et délicieusement assumé de Janelle Monáe pour un « PYNK » que vous n’oublirez pas de si tôt avec en guest la flamboyante Tessa Thompson (Thor Ragnarok).
Bon week-end et bonne écoute !

Wildweek #274

Gros coup de coeur pour la session acoustique de Dan Auerbach qui ramène un air de Nashville des sixties, entouré de grands talents du Easy Eye Sound Revue, pour interpréter quelques titres de son album solo de 2017 « Waiting On a Song ».

Melody’s Echo Chamber revient pour notre plus grand plaisir avec un album le 15 juin et on peut d’ores et déjà patienter avec un premier extrait en écoute avec « Breathe In, Breathe Out » accompagné d’un joli clip animé.

The Shins n’en finit pas d’explorer différentes manières de présenter leur musique et ici c’est sous forme de court métrage réalisé par Jon Sortland dans un très Wes Andersonien style et featurant des extraits de leurs titres « The Worm’s Heart ».

On termine avec une collaboration étonnante et intéressante entre Her, AnnenMayKantereit et Roméo Elvis pour « On & On » dans un clip malin de mise en abîme sur Snapchat et sur l’iPhone etc.
Bon week-end et bonne écoute !

« Francis Trouble » Albert Hammond Jr.

"Francis Trouble" Albert Hammond Jr.

Si les Strokes ne sont plus, on a le plaisir de retrouver les membres poursuivre leur carrière autrement. Et ce mois-ci on va s’intéresser à l’un d’eux, Albert Hammond Jr et son très personnel 4ème album « Francis Trouble ».
Profondément personnel c’est le mot, « Francis Trouble » est un hommage au frère jumeau de l’artiste qui ne vit jamais la lumière du jour suite à une fausse couche et dont une partie de cet alter ego, un ongle, est restée avec Albert jusqu’à la naissance. Si l’artiste était au courant de se frère manqué, ce n’est que récemment qu’il a appris pour cette « partie » de frère. Et c’est suite à cette information qu’il a pu se retrouver lui-même ou sa « personnalité perdue » comme il le dit et avancer avec ce nouvel opus comme en témoigne la cover.

There is an emptiness that I cannot describe
What was another take, I took in double-time
I lack perfection, nothing can be made
What must be broken now is left to rearrange

Paroles extraites du titre « Rocky’s Late Night » de l’album « Francis Trouble » de Albert Hammond Jr.
Durant ces petites 35 minutes, on est définitivement en terrain connu avec ce 4ème opus solo, le fantôme des Strokes n’est vraiment pas loin. Cette impression est telle que certains titres pourraient être tous droits sortis de la carrière mythique du groupe. Cela donne un sentiment parfois de déjà vu ou de manque d’originalité et c’est peut-être un peu dommage pour une maturité comme celle d’Albert Hammond Jr mais l’ensemble est tellement cohérent et maîtrisé qu’on aura du mal à lui en vouloir. Vous retrouvez donc cette guitare si typique et qui a fait le succès du groupe, cette urgence dans le rythme et ces mélodies diablement efficaces. Les titres sont très loin d’une thématique sombre qui a été pourtant le déclencheur créatif. Au contraire il y a une certaine lumière et énergie qui se dégage de l’écoute et qui vous donnera envie de fredonner et de réécouter l’album une nouvelle fois. Un des titres qui reste particulièrement présent en tête en ce qui me concerne est « Stop and Go » avec cette phrase de guitare dans les aigus.
Si vous souhaitez encore plus de Strokes revival, il y a également Julian Casablancas avec son groupe The Voidz qui vient de sortir leur second album ce vendredi !

Wildweek #273

Le nouvel album de la bande à Julian Casablancas, The Voidz, est disponible et en prime on a le droit à un nouveau clip illustrant le titre « Pyramid of Bones ».

On apprécie le moment paisible que nous offre Charles Watson sur le single « Everything Goes Right » avant la sortie de l’album le 18 mai.

HONNE revient avec deux inédits en écoute chez Tatemae Recordings/Atlantic Records « Day 1 ◑ » ci-dessus et « Sometimes ◐ ».

Découverte sympathique avec Post Animal et leur vidéo « Gelatin Mode » extraite de leur premier album à paraître le 20 avril « When I Think Of You In A Castle ».
Bon week-end et bonne écoute !

Wildweek #272

Découverte cette semaine d’Alexis Taylor en solo (Hot Chip) et de son titre « Oh Baby » extrait de son album à paraître le 20 avril prochain.

On retrouve le quatuor de Hinds en forme pour l’arrivée prochaine de leur deuxième album « I Don’t Run », en attendant on peut découvrir « The Club ».

On retrouve encore Twin Shadow en bonne compagnie puisque cette fois c’est un featuring avec Rainsford pour « Brace ».

Difficile de résister aux rythmes dansants d’Aloha Orchestra, groupe originaire du Havre, pour le titre « Alright », idéal pour annoncer la fin de semaine.
Bon week-end et bonne écoute !

Wildweek #271

Nouveau court-métrage assez cynique d’Arcade Fire pour illustrer les titres « Put your money on me » suivi de « We don’t deserve love » avec en guest la géniale Toni Collette.

Découverte du groupe français Volage avec « Permanent Feeling » et la sortie de leur 1er album le 30 mars prochain chez Howlin Banana.

C’est confirmé Iceage revient avec un 4ème album en mai « Beyondless », en attendant on patiente avec « Pain Killer » en duo avec Sky Ferreira.

Découverte de la pop d’Insecure Men formé par Saul Adamczewski, de Fat White Family, et de Ben Romans-Hopcraft, de Childhood. Ne ratez pas cette vidéo pour « I Don’t Wanna Dance (with My Baby) », le premier album du groupe est d’ailleurs paru en février dernier.

Bon week-end et bonne écoute !