L’iguane se tortille pour Kronenbourg

Iggy Pop and the Stooges au Casino de Paris le 25 septembre 2012

Mardi soir je faisais partie des quelques centaines de chanceux, témoins de la résurrection de l’icône punk rock des années 70.
La seule condtion était de s’abreuver du produit pétillant Kronenbourg, organisateur de la soirée. C’est avec classe ou pas avec à la main un verre en plastique rempli de bière, que le public emplit progressivement la modeste salle du Casino de Paris. Iggy le sourire jusqu’aux oreilles, débarque sur scène accompagnés de ses Stooges et sans plus attendre balance ses pics provocateurs avant d’enchaîner sur un « Raw Power » enragé. Dès le début du show Iggy Pop se tortille à demi vêtu et parcours la scène de long en large, toutes les têtes tournées vers l’iguane. Il fera monter d’ailleurs une bonne petite foule à ses côtés dans une ambiance bonne enfant mais musclée quelques chansons plus tard !

Je ne vous ferais pas un détail de chaque titre qui a été joué durant ces 70 minutes car je connais plus l’image et la réputation que les albums. Mais si aujourd’hui la carrière publicitaire de la star occupe le devant de la scène, j’ai quand même dans mes bagages musicales quelques fondamentaux qui résonnent aux oreilles. Et c’est avec un plaisir surprenant que je découvre en live les titres comme « I wanna be your dog », « The passenger » ou encore « Louie louie » qui n’ont rien perdu de leur force ou sauvagerie. J’ai découvert aussi le titre « Open up and bleed », que vous pouvez regarder dans la playlist ci-dessus, et qui était un très beau moment. On alternera donc entre les morceaux acérés où Iggy en profite pour se jeter 2/3 fois dans la foule histoire de se réchauffer et des morceaux plus softs, le tout bien rodé.

Au-delà de son image de showman méritée, Iggy Pop a une voix jonglant avec les aigus ou les graves avec une facilité déconcertante.
Enfin bon garçon comme il est, Iggy Pop n’oubliera pas de saluer le sponsor en se noyant sous la bière, se caressant dans des poses toujours plus suggestives les unes que les autres. Soirée réussie avec un artiste jouant de manière gentiment provocatrice avec son public et interprétant avec folie les titres phares de sa carrière. Si Iggy and the Stooges manqua de reconnaissance commerciale et critique à l’époque, on peut dire que le groupe prend clairement sa revanche aujourd’hui, se jouant des opérations marketing.
J’ai pu mieux comprendre le rôle d’influenceur rock tant dans l’attitude et le son que le groupe incarne encore aujourd’hui pour de nombreux musiciens .
Sur le côté « capitaliste » de l’évènement, que certains on pu pointer du doigt, pour tout vous dire je m’en fous carrément lorsque l’opportunité est donnée de voir un artiste pareil. Apparemment je n’étais pas la seule de cet avis… Sur ce merci Pression Live et rendez-vous l’année prochaine j’espère !Iggy and the Stooges Casino de Paris le 25 septembre 2012

Setlist

Raw power
Search and destroy
Gimme danger
Shake appeal
1970
Fun house
Night theme
Beyond the law
I got a right
I wanna be your dog
Open up and bleed

Penetration
No fun
The passenger (Iggy Pop)
Cock in my pocket
Louie Louie (Richard Berry)