Hubert Mounier nous fait voyager avec L’Affaire Louis’ Trio

Benjamin Biolay hommage à Hubert Mounier, L'Affaire Louis' Trio aux Nuits de Fourvières 2018

Par un heureux hasard, j’ai appris l’organisation d’une soirée hommage à Hubert Mounier. Connu pour avoir été le leader du groupe français des années 90, L’Affaire Louis’ Trio, qui stimula les oreilles et l’imagination d’une génération, et qui nous a quitté il y a de ça 2 ans.
C’est l’occasion de repartir en voyage avec l’interprétation intégrale de “Mobilis in Mobile”, le quatrième album des lyonnais.
“Mobilis in Mobile” est comme un recueil inspiré des romans de Jules Verne mis en poésie et en musique par l’incroyable talent de cet auteur-compositeur et interprète dont trop peu se souviennent. Des textes qui m’ont fait aimé passionnément la langue française en la rendant ludique et enchanteresse.

“Quand les vérités sont trop lasses
Pour douter du temps qui passe
D’autres ont déjà pris leur place
Alors elles s’effacent
Quand les vérités sont banales
Elles s’étalent dans le journal
Il vaut mieux tourner la page
Partir en voyage”

Mais on ne peut parler de L’affaire Louis’ Trio sans évoquer les mélodies redoutablement efficaces mais toute en nuances ou encore de la voix inoubliable d’Hubert Mounier qui donnait une profondeur supplémentaire à ses interprétations.
Vous l’aurez compris, tient une place toute particulière dans mon panthéon personnel des artistes illustres.
De toute la carrière du groupe, “Mobilis in Mobile” reste l’opus le plus rock du groupe avec des orchestrations plus énergiques et ambitieuses et qui s’éloignent de l’aspect pop très édulcoré des premiers titres comme “Chic Planète”. Des 5 albums du groupe, les 3 derniers sont pour moi les incontournables et ceux qui ont le mieux vécu le passage du temps avec “Sans Légende” paru en 1990, “Mobilis in Mobile” en 1992 et “L’Homme aux Mille Vies” en 1995.
Voici une sélection des titres phares de Mobilis in Mobile :
– Le Capitaine
– Le Soleil Est Là
– Mobilis In Mobile
– Pas Besoin De Parler
– Champ D’Honneur
– Les Filles De La Chance
– Loin

Mais ce soir là n’étais pas uniquement au sujet de L’Affaire Louis’ Trio, mais c’était un hommage avec pour maître de soirée Benjamin Biolay, ami proche et disciple d’Hubert Mounier. On sera également accompagné de Pascal Obispo, Kent, Karen Brunon, Vincent Mounier, et de proches collaborateurs. N’étant pas forcément amatrice de ces artistes, j’étais un peu craintive à l’idée de leur interprétation mais je devais tenter ma chance car ça n’est pas une occasion qui se reproduirait d’ici peu.
Quant à la scène, elle faisait écho à la pochette de l’album avec les éléments de décor d’époque prêtés par Gaëlle Mounier qui a également contribué à préparer la soirée. On félicitera d’ailleurs la présence des cordes du conservatoire de Lyon pour rendre honneur à la richesse de l’instrumentalisation de l’album.…

“Hubert est un des auteurs-compositeurs-interprètes les plus sous-estimés de la musique française. D’autres que moi l’ont dit, Alain Souchon par exemple. » Biolay

Seulement demander à des artistes de variété française d’interpréter “Mobilis in Mobile”, c’est également d’attendre d’eux beaucoup, peut-être tôt pour ressentir l’énergie et la passion des aventuriers qui peuplent les chapitres de l’album. Et la fougue, est justement ce qui manque ce soir là, et le titre phare “Le Capitaine” censé ouvrir la danse, sonne comme un pétard mouillé. Comme un lointain écho d’un espoir et d’une excitation d’enfance déçue.
Je patiente donc titre après titre pour que la magie opère et que le show s’envole. Je serre des dents sur “Mobilis in Mobile” qui joue avec les auditeurs comme la houle des vagues avec nos sentiments. Malheureusement l’interprétation est timorée si ce n’est feignante parfois.
Avec l’arrivée de “Le lit d’Hélène” la troupe s’en sort mieux tout de suite beaucoup mieux, retombant dans l’interprétation pop plus classique. Et c’est à ce moment que je lâche prise sur l’attente rock, et me laisser aller à apprécier le moment unique et émouvant dans le cadre magique de l’amphithéâtre romain des Nuits de Fourvières. L’émotion est bien présente avec le magique “Loin” par un Pascal Obispo étonnamment sobre dans son interprétation.
Alors que la nuit est pleinement tombée parmi les ruines gallo-romaines, la troupe reviendra pour poursuivre avec d’autres titres phares de la carrière de l’artiste comme un double cadeau offert au public.

La soirée laissera un sentiment doux-amer et nous donnera envie de se replonger dans les albums et de prendre rendez-vous pour le festival l’année prochaine et son cadre unique !

Setlist

Benjamin Biolay
Ballade française
Novembre toute l'année
Ton héritage
Dans la Merco Benz
La Superbe

L'Affaire Louis' Trio
Le Capitaine (Pascal Obispo)
Le soleil est là (Kent)
Mobilis in mobile (Pascal Obispo)
Pas besoin de parler
Champ d’honneur
Vers des jours meilleurs (Vincent Mounier / Karl Niagara)
Le Lit d’Hélène (Karen Brunon)
Les Filles de la chance
Loin (Pascal Obispo)
Plus d'ailes
La mer est encore là
Miravalse
Samedi 22 octobre 4004 av. J.C.
Les éléphants sont contagieux
Chanson à boire
Viens avec moi
La Dernière Heure

Voyager léger (Hubert Mounier cover)
Succès de larmes
Nelson (Hubert Mounier cover)
Chacun de son côté
Tout mais pas ça

Chic planète