« Francis Trouble » Albert Hammond Jr.

"Francis Trouble" Albert Hammond Jr.

Si les Strokes ne sont plus, on a le plaisir de retrouver les membres poursuivre leur carrière autrement. Et ce mois-ci on va s’intéresser à l’un d’eux, Albert Hammond Jr et son très personnel 4ème album « Francis Trouble ».
Profondément personnel c’est le mot, « Francis Trouble » est un hommage au frère jumeau de l’artiste qui ne vit jamais la lumière du jour suite à une fausse couche et dont une partie de cet alter ego, un ongle, est restée avec Albert jusqu’à la naissance. Si l’artiste était au courant de ce frère manqué, ce n’est que récemment qu’il a appris pour cette « partie » de frère. Et c’est suite à cette information qu’il a pu se retrouver lui-même ou sa « personnalité perdue » comme il le dit et avancer avec ce nouvel opus comme en témoigne la cover.

There is an emptiness that I cannot describe
What was another take, I took in double-time
I lack perfection, nothing can be made
What must be broken now is left to rearrange

Paroles extraites du titre « Rocky’s Late Night » de l’album « Francis Trouble » de Albert Hammond Jr.
Durant ces petites 35 minutes, on est définitivement en terrain connu avec ce 4ème opus solo, le fantôme des Strokes n’est vraiment pas loin. Cette impression est telle que certains titres pourraient être tout droit sortis de la carrière mythique du groupe. Cela donne un sentiment parfois de déjà vu ou de manque d’originalité et c’est peut-être un peu dommage pour une maturité comme celle d’Albert Hammond Jr mais l’ensemble est tellement cohérent et maîtrisé qu’on aura du mal à lui en vouloir. Vous retrouvez donc cette guitare si typique et qui a fait le succès du groupe, cette urgence dans le rythme et ces mélodies diablement efficaces. Les titres sont très loin d’une thématique sombre qui a été pourtant le déclencheur créatif. Au contraire il y a une certaine lumière et énergie qui se dégage de l’écoute et qui vous donnera envie de fredonner et de réécouter l’album une nouvelle fois. Un des titres qui reste particulièrement présent en tête en ce qui me concerne est « Stop and Go » avec cette phrase de guitare dans les aigus.
Si vous souhaitez encore plus de Strokes revival, il y a également Julian Casablancas avec son groupe The Voidz qui vient de sortir leur second album ce vendredi !