« Amen & Goodbye » Yeasayer

"Amen & Goodbye" Yeasayer 2016

Ce mois-ci j’opte pour le groupe Yeasayer originaire de Brooklyn et formé en 2006 et je dois avouer que je n’en avais pas beaucoup entendu parlé jusqu’à leur album paru ce 1er avril « Amen & Goodbye ».
Mais il n’est jamais trop tard pour s’intéresser à un groupe et j’ai été agréablement surprise par leurs mélodies accrocheuses habillées de pop synthétique. Leur univers oscille entre psychédélique et l’étrange et offre un vrai voyage sonore où il faut se laisser aller pour apprécier la richesse des arrangements.

Le titre et la vidéo de « I am chemistry » est une belle fenêtre sur leur univers expérimental et déroutant dans le bon sens du terme. « Silly me » est quant à lui assez irrésistible et plus facile d’approche, idéal comme titre de l’été sur lequel danser. « Divine Simulacrum » se démarque par son intro solennelle et sa rythmique et donne une teinte plus théâtrale à l’album « Amen & Goodbye ».
Et si les sons synthétiques prédominent et l’attention portée aux détails parfois anecdotique, l’album reste chaleureux et étonnant. Ne connaissant que très peu le groupe il est vrai que ce 4ème album paraît nouveau à mes oreilles, reste à voir si ils ont su se réinventer au cours de leur carrière. N’hésitez pas à partager votre avis dans les commentaires de l’article !
Je m’en vais de ce pas découvrir le reste de la discographie de Yeasayer, et guetter un éventuel passage dans la capitale !

Wildweek #182

Je vous propose de découvrir le duo pop Agar Agar qui sortira son Ep en septembre 2016 avec un titre irrésistible « Prettiest Virgin ».

Cat’s Eyes dévoile le 3ème extrait du nouvel album à paraître le 3 juin prochain avec le titre « Be Careful Where You Park Your Car ».
Jolie découverte également avec le groupe Alibis avec « Therapy » qui respire bon la pop printanière légère et optimiste.

Les quatres filles de The Big Moon ont mis en ligne le clip de leur single « Cupid », groupe à suivre !

Je vous laisse en bonne compagnie avec un Kevin Morby sur la scène boisée de Pickathon, ça fait rêver !
Je vous retrouve dans 2 semaines en pleine forme afin de dénicher de nouveaux sons !
Bonne écoute et bon week-end.

Wildweek #181

Le canadien Mac DeMarco met à disposition en téléchargement gratuitement le titre « Rollin like a Dummy » titre jamais sorti.

On continue avec un autre trublion mais anglais cette fois, et ce n’est ni plus ni moins que Pete Doherty de retour de sa tournée avec The Libertines qui nous donne un avant goût d’un prochain album avec « The World Is Our Playground »…

The kills ont dévoilé cette semaine un nouveau titre « Heart of a dog » accompagné de sa vidéo pour patienter de la sortie de leur nouvel album « Ash & Ice » à paraître le 3 juin prochain.

Si on sait que les chats sont les rois d’internet, Minor Victories nous ouvrent les yeux sur la soif de pouvoir de ces félins sans merci dans leur vidéo « Scattered Ashes (Song for Richard) ».

On termine la semaine sur une performance planante de The Flaming Lips pour une reprise de David Bowie « Space Oddity » devant un public tout particulier…
Bonne écoute et bon week-end

Wildweek #180

Car Seat Headrest est vraiment à suivre avec la sortie du second album de Will Toledo le 20 mai prochain, en attendant découvrez « Fill in the Blank »

Damon Albarn s’envole pour une autre aventure musicale et ici on le retrouve avec l’adaptation théâtrale de Alice aux Pays des Merveilles avec « Wonder.land » et 2 extraits à découvrir « In Clover » et « Fabulous ».

Bloc Party revient avec « Virtue » en vidéo pour promouvoir leur nouvel album sorti début 2016.

Et puis on fait un tour du côté de Death Cab for Cutie avec une nouvelle vidéo « Good Help (Is So Hard To Find) ».

On termine en compagnie de Fear of Men et leur nouveau titre en écoute « Trauma ».
Bon week-end et bonne écoute !

Wildweek #179

Le nouvel album de Parquet Courts sort aujourd’hui et est déjà dispo sur les plateformes de streaming, c’est l’occasion de découvrir « Human Performance ».
On retrouve Bill Ryder-Jones pour 4 reprises à découvrir « The Old Revolution » (Leonard Cohen), « Anyone Who Had A Heart » (Burt Bacharach), « Kathys Song » (Simon And Garfunkel) et « Mother » (Pink Floyd).

Minor Victories font parler d’eux en dévoilant un inédit « Folk Arp » avant la sortie de leur album le 3 juin chez PIAS, à suivre…
On retrouve avec plaisir les jeunes de Beach Baby pour un nouveau titre toujours entraînant « Lost Soul ».
Grâce à Mutual Benefit passez un week-end en douceur avec leur chanson révélée sur Soundcloud « Lost Dreamers » qui porte parfaitement son titre.

Et on termine en bonne compagnie avec Troy Von Balthazar en Concert à Emporter pour la Blogothèque « Touch is meat ».

« Weezer (White Album) » Weezer

The White Album Weezer 2016

Et voici enfin l’album du mois qui s’est fait pas mal attendre pour cause de manque de coup de coeur durant le mois de Mars. On pourrait blâmer The Last Shadow Puppets avec leur omniprésence dans mes oreilles, mais je n’irais point jusque là !
Je remercie donc Weezer qui pour ce 1er avril est loin de nous faire une blague avec un retour au sources bienvenu pour ce 10ème album rien que ça.
Et pourtant il était attendu, les fans aiguisaient déjà leurs arguments quand « ô surprise », nous avons là une collection tout pile de 10 titres rafraîchissants. Et dans ce sens la pochette de l’album donne bien le ton général avec les 4 lads sur une plage pour faire écho à l’intro de « California Kids » avec ses sons de vagues et de mouettes…
Rivers Cuomo paraît-il a utilisé l’application de dating Tinder afin de rencontrer des personnes à Los Angeles et trouver des idées d’écriture. Ce qui rend l’album assez intéressant dans sa démarche même si ce n’est pas forcément le plus personnel. On retrouve à côté des titres efficaces comme Weezer sait les faire comme avec « King of the world » ou un « Wind in our sails » qui vaut le détour.

Sans être étonnant ou l’album de l’année, j’ai pris plaisir à l’écouter.
Un album idéal pour entamer le printemps avec énergie et bonne humeur !

Born Ruffians, comme un air d’Amérique au Café de la danse

Born Ruffians au Café de la Danse 1er avril 2016

Après les avoir raté en octobre dernier, j’étais impatiente de découvrir enfin les canadiens de Born Ruffians dans la petite salle que j’aime tant du Café de la Danse !
Mais avant de les retrouver j’ai eu le plaisir de découvrir le français Théo Maxyme prometteur et le groupe très européen Cristobal and the Sea (avec une française, un portugais, un espagnol et un anglais). Un groupe rafraîchissant, extrêmement sympathique et qui on dirait fête le printemps à chaque chanson… Un groupe à suivre si vous n’êtes pas réfractaire à la flûte traversière ;)

Des premières parties de qualité pour cette soirée donc !
Mais passons donc au groupe phare de la soirée qui nous revient bien vite en France pour notre plus grand plaisir et apparament partagé. Born Ruffians je vous en parle sur le blog depuis 2013 car je les ai découverts avec la sortie de leur 3ème très bon album « Birthmarks », assez tard donc dans leur carrière car ils ont commencé en 2004. Le coup de foudre eu lieu avec le titre exaltant « Needle » de ce même album qui fait partie de mes titres préférés tout groupe confondus.

Le groupe est porté par la voix si reconnaissable de Luke Lalonde à laquelle vous ne pouvez rester insensible et épaulé par Mitch Derosier, Adam Hindle et Andy Lloyd. Et donc quelle surprise pour un groupe clairement reconnu dans la sphère indé de se retrouver ce soir devant un public certes conquis mais un peu clairsemé. Cette soirée me confirmera leur talent mélodique avec une manière particulière de revisiter les racines de la musique folk en ajoutant leur patte expérimentale et irrévérencieuse. Le dernier album y est à l’honneur et si il est sorti en 2015, fait bien sa place parmi les chansons déjà connues du groupe. Même le petit soucis de basse ne viendra en rien gâcher une performance tout simplement époustouflante.
Le groupe est chez lui au Café de la Danse, le public le lui a clairement fait comprendre de la plus belle des manières et en ce qui me concerne, je ferais en sorte de ne plus rater leur passage à Paris !
Luke Lalonde Born Ruffians Café de la Danse Paris avril 2016

Setlist

Eat Shit ( We Dit It)
When Things Get Pointless I Roll Away
Kurt Vonnegut
Ocean's Deep
Retard Canard
Hummingbird
Don't Live Up
Litle Garçon
Stupid Dream
With Her Shadow
Needle

I Need A Life

Oh Cecilia

Wildweek #178

La Blogothèque nous offre avec Arte Concert une belle session en compagnie de Kevin Morby, à ne pas rater si vous aimez / ne connaissez pas le monsieur, le tout enrobé dans une ambiance intimiste.

On en a parlé il y a quelque temps, le nouveau projet du leader de Wu Lyf, LUH continue de dévoiler des titres et s’illustre ici en vidéo avec « Beneath the Concrete ».

Jolie découverte de la semaine avec les quatres anglaises de The Big Moon et leur titre « Cupid ».

Pour fêter la sortie du dernier album de The Last Shadow Puppets, découvrez la session aux VOX Studios de Los Angeles pour « Miracle Aligner » ! Et si vous n’en avez pas encore assez, retrouvez mon article sur leur concert parisien de cette semaine à l’Olympia.

On termine par le rock de Royal Blood et leur nouveau titre « Where Are You Now? ».
Bon week-end et bonne écoute !

Retour éclatant de The Last Shadow Puppets à l’Olympia

The Last Shadow Puppets Olympia Paris 2016

The Last Shadow Puppets faisait partie de ces groupes que j’adore mais que je n’avais pas encore eu la chance de voir en concert, l’erreur est réparée ce soir à l’Olympia, à l’occasion de la sortie vendredi du second album du groupe « Everything you’ve come to expect ».
Les trublions Alex Turner et Miles Kane étaient bien accompagnés ce soir avec la présence de violonistes et une violoncelliste, Zach Dawes et Tyler Parkford (toujours en noeud pap’) du groupe Mini Mansions avec lequel Alex Turner a fait un duo. J’avais eu le plaisir de découvrir Mini Mansions au complet lors de leur passage à Rock en Seine en 2015.

21h10, on attend plus que le duo terrible du rock anglais et ces derniers font arrivée triomphante sur « Calm like you ». Le spectacle est à mis-chemin entre comédie et concert de rock, les deux prennent des poses et font monter la pression dans le public déjà conquis. La scénographie minimaliste, avec un jeu de lumières magnifique détache les acteurs du cadre à la manière des génériques de Saul Bass… Un ton rétro et cinématographique donc que l’on entrevoyait déjà dans leur musique et leur communication.

Les violons et la gamme colorée de l’éclairage participent à la dramatisation dans le bon sens du terme de la soirée, on assiste à un vrai spectacle. Le son est bon, les musiciens excellents, la voix de crooner est parfaitement maîtrisée par Alex Turner et Miles Kane rempli bien son rôle de bad boy anglais. En ce qui me concerne le titre qui résume parfaitement la soirée c’est « Everything you’ve come to expect ». Un titre qui nous emporte et qui a un arrière goût de fin d’une belle histoire et c’est une note commune aux deux albums de ce groupe. Un sentiment de drame, de fin de film, le moment où tout se joue, le dénouement final. D’ailleurs la reprise des Beatles « I Want You (She’s So Heavy) » leur va comme un gant et est tout simplement éboulissante.
Il nous faut patienter désormais jusqu’à vendredi 1er avril, afin de découvrir les nouveaux titres du groupe non pas en live mais en album.
Last Shadow Puppets C’était une magnifique soirée que nous a offert The Last Shadow Puppets et je suis ravie de connaître la suite de leur histoire en août prochain à Rock en Seine !

Setlist

Calm Like You
Bad Habits
The Age Of The Understatement
The Element Of Surprise
Separate And Ever Deadly
The Chamber
Only The Truth
Pattern
My Mistakes Were Made For You
Miracle Aligner
Dracula Teeth
Everything You've Come To Expect
The Meeting Place
Aviation
Sweet Dreams, TN
In My Room

I Want You (She's So Heavy) (Beatles cover)
The Dream Synopsis
Standing Next To Me

Wildweek #177

Le titre qui vous mettra de bonne humeur pour ce week-end de 3 jours, on le doit à Yeasayer et son hymne « Gerson’s Whistle ».
Le nouvel album de Andrew Bird « Are You Serious » est en écoute intégrale via NPR Music.

Jimmy Fallon vole la vedette à Chris Martin dans cette reprise de Bowie « Life on Mars ».

Planez en compagnie de Mogwai et de leur « Biterness Centrifuge ».

Peter Bjorn and John se préparent pour leur 6ème album et nous livre en écoute le titre éponyme « Breakin’ Point ».

Kevin Morby revient en vidéo avec le titre « Dorothy » avant la sortie de son nouvel album le 15 avril prochain.

Enfin on termine avec mon coup de coeur « Drunk Drivers/Killer Whales » de Car Seat Headrest, son album à paraître en Mai sera à ne pas manquer.
Bon week-end et bonne écoute !