Wildweek #299

Apercevez les coulisses de « Tranquility Base Hotel & Casino » des Arctic Monleys avec ce film de 12 minutes réalisé par Ben Chappell « Warp Speed Chic ». Et si vous n’avez pas eu votre dose des Arctic, vous pouvez toujours savourer l’intégralité de leur concert à Austin City Limits !

Jolie découverte avec le groupe indie rock The Glands qui fait son retour avec « Electricity », 18 ans après leur dernier album !

Émotion garantie avec le titre « Time » de Angelo De Augustine, featurant Sufjan Stevens et enregistré au Reservoir Studios, à ne pas rater.

On termine par « Everybody Loves You » de SOAK, petite perle parfaite pour entamer le week-end et extraite du deuxième album à paraître en 2019 chez Rough Trade Records.

Bon week-end et bonne écoute !

Wildweek #298

Pond vient vous délivrer sa dose de psychédélisme avec le titre « Sixteen Days » et son clip réalisé par Kristofski.

Si comme moi, vous êtes passé à côté du trailer de « Rocketman » faisant évidemment référence à Elton John, ne le ratez pas. Étonnamment c’est bien la voix de Taron Egerton que l’on entend !

Razorlight dévoile un morceau supplémentaire « Carry Yourself » avant la sortie de leur album à la fin du mois !

Le duo néo-zélandais Flight of the Conchords était de nouveau en forme pour un « Live at the London Apollo ». Ils ont profité de l’occasion pour reprendre les classiques comme « Hurt feelings » mais également des nouveaux titres comme « Deana and Ian ».

Bon week-end et bonne écoute !

Wildweek #297

Le premier album de Rendez Vous est annoncé pour le 26 octobre prochain sur le label Artefact. En attendant on peut écouter le titre « Superior State » et prendre justement rendez-vous pour le 9 novembre prochain à la Machine du Moulin Rouge !

Pour Kurt Vile et sa douce folk, ce n’est plus qu’une question de jours avant le nouvel opus et on patiente avec « One Trick Ponies ».

Découverte intriguante avec le premier titre d’un groupe dont on ne sait pas grand chose, Fauness, et son « Street Song ».

On termine en douceur avec le clip du groupe français du moment, c’est Pépite et la douce nostalgie de Montmartre dans « Feu Rouge ».

Bonne écoute et bon week-end !

Wildweek #296

Flight of the Conchords de retour au Late Show pour interpréter le titre « Father & Son » c’est un très beau cadeau qui vous fera sourire !

Laissez-vous emporter par un des plus beaux titres de LCD Soundsystem « oh baby » étoffé d’un très beau clip réalisé par Rian Johnson avec ni plus ni moins que David Strathairn et Sissy Spacek.

La blague n’en finit plus avec Weezer qui reprend le titre « Africa » de Toto, mais cette fois-ci c’est avec un clip featurant « Weird Al » Yankovic parodiant le clip de « Undone — The Sweater Song. », vous avez suivi ?

St Vincent nous avait déjà prouvé que les chansons ont plusieurs facettes si ce n’est plusieurs vies et elle continue en dévoilant une version slow et magnifique seule au piano « Slow Slow Disco ».

Bon week-end et bonne écoute !

Wildweek #295

Arcade Fire ont dévoilé la vidéo pour « Peter Pan » réalisée par Storm Saulter, avec les danseurs Maleik Lamont et Rayana Campbell pour les rôles de Peter et Wendy.

Connan Mockasin nous livre un morceau à l’ambiance feutrée « Charlotte’s Thong ».

Jolie découverte avec Michael Nau & The Mighty Thread, groupe originaire du Maryland et qui propose une pop délicieuse à découvrir avec « When ».

On termine avec une petite perle, un enregistrement inédit du fameux titre « How Do You Sleep? » avec John Lennon évidemment et George Harrison à la guitare.

Bon week-end et bonne écoute !

Albert Hammond Jr à la Gaîté Lyrique

Albert Hammond Jr en concert à la Gaîté Lyrique le 18 septembre 2018

Albert Hammond Jr à la Gaîté Lyrique, c’était ce mardi soir, afin de présenter son dernier opus « Francis Trouble » en live. J’avais déjà évoqué l’album comme un des albums de l’année avec ses mélodies efficaces et les guitares familières à l’oreille. Cela promettait une soirée rock parfaite pour fêter la rentrée comme il se doit ! L’ambiance était détendue et beaucoup ont profité de la première partie Yassassin pour discuter autour d’une bière ou graviter autour du stand exposant les goodies. J’ai d’ailleurs eu bien du mal à résister au vinyle exposant fièrement la pochette très réussie de l’album « Francis Trouble »…

Et la pochette, Albert Hammond en est fier car justement un des mur de la salle en était revêtu. Ce qui a permis aux musiciens de lui faire face tout le long du show. Comme une mise en abîme de l’histoire même de cet opus, bien joué !
J’étais donc assez impatiente de découvrir l’un des Strokes sur scène pour porter ses compositions. J’ai découvert la carrière solo de mister Albert Hammond Jr avec « Momentary Masters » paru en 2015. Si « Francis Trouble » est bourré d’énergie, le précédent opus a une certaine fragilité et sensibilité bien dosées. Alors qu’est ce que ça donne en live ?

Et bien ça donne un artiste terriblement sympathique, qui a arpenté la scène et la salle de long en large pendant une heure et demie en y prenant visiblement du plaisir. En effet il ne s’est pas économisé et donne l’image d’un artiste généreux. Il n’en faudra pas plus pour conquérir le public ce soir-là. Pas de gros mouvement de foule, mais chacun a sautillé sur place et dandiné de la tête sur les rythmes irrésistibles de la bande.
Si il y a eu quelques petits ratés techniques en tout début de concert, le reste s’est déroulé sans accroche même si la voix était quelques fois un peu étouffée. Mais justement je me demande si ce n’était pas intentionnel car il y a une vraie différence entre la voix des enregistrements et la voix en live. Vous pouvez vous en rendre compte par vous-même avec le live KEXP ci-dessous.

En live, elle se fait plus nasillarde et hésitante ou tremblotante. Et c’est là que j’ai réalisé qu’Albert Hammond Jr a commencé guitariste et non chanteur. Personnellement cela ne m’a pas gênée car si le chant est un peu faible, c’est compensé par tout le reste. J’aurais bien aimé un peu plus de guitare justement de sa part, c’est peut-être le seul point sur lequel je chipoterais. De la même manière que j’étais ravie de voir Alex Turner (Arctic Monkeys) refaire ses solos de guitares cette année. Pour résumer, ce mardi 18 septembre était une bien jolie soirée rock que je referais avec plaisir peut-être pour le prochain album d’Albert Hammond Jr !

Setlist

DvsL
Rude Customer
Set to Attack
Caught by My Shadow
Harder, Harder, Harder
St. Justice
Far Away Truths
GfC
Drunched In Crumbs
Side Boob
Rocky's Late Night
Holiday
Carnal Cruise
In Transit
Tea for Two
Hard to Live (In the City)
ScreaMER

Postal Blowfish (Guided by Voices cover)
Everyone Gets a Star
Born Slippy
Muted Beatings

Wildweek #294

Après de multiples collaborations ici et là, Rostam revient avec un single intitulé « In a River ».

Gorillaz dévoile le clip du titre « Tranz » paru sur l’album sorti cette année « THE NOW NOW ».

Beach House y va également de son clip pour cette fois le titre « Drunk in LA ».
On en profite aussi pour savourer la session Spotify Singles des Arctic Monkeys avec un très belle interprétation de « Four Out Of Five » et également la reprise de Stephen Fretwell « -« .

On termine avec une jolie découverte de Ébbène et son « Barcelone ».

Bon week-end et bonne écoute !

Wildweek #293

Rone nous fait démarrer la rentrée en douceur avec un joli clip qui revisite « Mirapolis », réalisé par l’illustratrice Aurélie Castex qui n’est ni plus ni moins que sa soeur.

Alors que le premier opus de Parcels arrive le 12 octobre prochain, on peut déjà découvrir le clip de « Lightenup ».

Thom Yorke a dévoilé le premier extrait de la BO du film « Suspira » de Luca Guadagnino, avec le titre « Suspirium » en écoute.

Et puis on termine avec un titre de Childish Gambino qui porte bien son nom « Feels like summer » et illustré par Justin Richburg.
Bon week-end et bonne écoute !

Wildweek #292

Spiritualized, 'And Nothing Hurt'Pour se donner du courage pour la rentrée, Spiritualized vient à votre secours avec en écoute en avant-première leur dernier album « And Nothing Hurt » sur NPR.

Annonce fracassante avec Razorlight qui revient avec un nouvel album « Olympus Sleeping » le 26 octobre prochain ! En attendant vous pouvez patienter avec déjà 3 titres en écoute dont le titre éponyme ci-dessus, « Japanrock » et « Got To Let The Good Times Back Into Your Life ».

Coup de coeur pour la reprise toute en douceur par Mac DeMarco d’un titre du japonais Haruomi Hosono, « Honey Moon ».

On termine par la merveilleuse reprise par Sharon Van Etten d’un des plus beaux titres de LCD Soundsystem « New York, I Love You But You’re Bringing Me Down » accompagnée par the Heritage Orchestra.
Bon week-end et bonne écoute !

Wildweek #291

Si l’on pleure la disparition d’Aretha Franklin, on revisite également l’héritage musical qu’elle nous a laissé. Et ici on peut remercie Alicia Keys pour son interprétation de « Natural Woman ».

Christine and The Queens continue à faire parler d’elle et cette fois-ci c’est en dévoilant la très belle vidéo de « 5 dollars » réalisée par Colin Solal Cardo et produit par la Blogothèque. Plus qu’un mois à patienter pour la sortie de « Chris ».

On découvre un second extrait du prochain album de Villagers avec un clip imaginatif pour « Fool ».

Et on termine en compagnie d’Iron & Wine et leur folk délicate notamment avec « Waves of Galveston ».

Bonne écoute et bon week-end !