Wildweek #216

Difficile de ne pas évoquer le retour de Gorillaz avec un titre en collaboration avec Benjamin Clementine « Hallelujah Money », qui fait entendre sa voix à la veille de l’investiture de Donald Trump, 45e président des Etats-Unis.

Cette fois c’est Conor O’Brien, alias Villagers qui élève sa voix pour rendre hommage à l’association Home Sweet Home et à l’Apollo House de Dublin qui donne son nom à l’inédit.
Los Campesinos! dévoilent un peu plus de leur nouvel album « Sick Scenes » à paraître le 24 février avec le titre « 5 Flucloxacillin ».

Excellent clip réalisé par Oscar Hudson pour Bonobo et Nick Murphy, illustrant le titre « No Reason ».

On termine en force avec le retour d’Arcade Fire accompagné de Mavis Staples avec un titre qui fait lien avec l’évènement de cette fin de semaine « I give you power »…
Bonne écoute et bon week-end !

Wildweek #215

Frànçois & The Atlas Mountains revient avec un premier titre fort « Grand dérèglement » et un clip à ne pas rater. Réalisé par Frànçois et Jack Barraclough, on y découvre Frànçois et le danseur Mohammed Okal, ambulancier palestinien qui a fuit Gaza avec sa famille.

Plus qu’une semaine avant la sortie du nouvel album de Foxygen et pour patienter encore un peu, voici en écoute « On Lankershim ».

San Fermin continue de dévoiler son prochain album et cette fois-ci c’est le titre « Bride » en écoute.
Jolie découverte avec Matthew Squires et son titre à la mélodie entraînante « Debt Song » qui contrebalance les paroles. Rendez-vous le 20 janvier pour en découvrir plus avec la sortie de l’album « Tambaleo » le 20 janvier.
Bonne écoute et bon week-end !

Wildweek #214

Coup de coeur pour le duo Superbody qui vous fera plonger dans les années 80 la tête la première avec leur vidéo irrésistible illustrant le titre « Patricia ». Si vous êtes conquis, leur album sortira le 24 mars prochain.

Envie d’évasion et de paysages à couper le souffle ? Dirty Projectors nous emmènent loin avec cette vidéo mettant en scène le leader David Longstreth sur « Little Bubble ».

The Shins reviennent avec un nouvel album « Heartworms » à paraître le 10 mars et nous fait découvrir le premier single « Name for you ».

On termine la semaine en douceur en compagnie d’un inédit d’Elbow « All Disco ».
Bon week-end et bonne écoute !

Dustin O’Halloran compositeur pour la série « Transparent »

Dustin O'Halloran compose pour la série Transparent

Pour cette nouvelle année, je voulais vous faire partager ma découverte de ces dernières semaines, la série « Transparent » produite par Amazon, ou pour être plus précise sa bande originale et le compositeur du thème de la série Dustin O’Halloran.
« Transparent » de quoi s’agit-il ? C’est donc une série TV qui a démarré en septembre 2014, oui j’ai du retard mais Amazon prime video est arrivé en France ce mois de décembre donc en fait je suis dans les temps « français ». Durant 10 épisodes composant chaque saison, cette comédie dramatique familiale vous fera rencontrer une famille dysfonctionnelle qui tourne autour du personnage du père de famille annonçant qu’il est une femme et donc transgenre.

Sarah: “Are you saying you’re going to start dressing up like a lady all of the time?”
Maura: “No, honey. All my life, my whole life, I’ve been dressing up like a man. This is me.”

À la tête de la série, Jill Soloway qui a déjà officié sur les séries « The United States of Tara » et « Six Feet Under », deux excellentes comédies dramatiques familiales traitant de sujets pas évidents. On retrouve donc une vraie sensibilité et justesse au cours de cette première saison de Transparent (je suis en train de regarder les saison suivantes…) et la série se devait de trouver le ton juste en musique pour dévoiler tout le potentiel émotionnel de la série.

Du côté musique donc, Jill Soloway a fait appel au compositeur américain Dustin O’Halloran que vous connaissez sûrement par le film Marie-Antoinette de Sofia Coppola qui reprend l’Opus 23 notamment.
On retrouve donc au long des épisodes un accompagnement principalement au piano démontrant la fragilité, la vulnérabilité des personnages de la série qui fait écho à la vulnérabilité de la créatrice puisqu’il s’agit d’une série semi-autobiographique.

Pour revenir au thème principal de la série, il fait partie de ces thèmes dont vous ne vous lassez jamais même lorsque vous avez décidé de « binge watcher » (regarder plusieurs épisodes à la suite) la série. C’est un enchaînement de vieux extraits VHS, empreint de nostalgie, comme des souvenirs accolés les uns aux autres, avec un accompagnement au piano d’une simplicité déconcertante qui a fait toute la force de la série. La devise « Less is more » fonctionne à merveille ici et je ne peux que me réjouir que le thème ait remporté un Emmy.
En plus des compositions au piano, vous aurez droit à une sélection de titres variés entre clins d’oeil des années 70-80 aux titres résolument d’aujourd’hui, on y croisera Bob Dylan, Leonard Cohen, The Kills…
Si le pitch de la série ne vous tente pas, en tout cas ne passez pas à côté de Dustin O’Halloran et ses albums disponibles sur Spotify.

Wildweek #213

Et ainsi se clôture une année 2016 particulièrement dure pour la pop culture, et on remercie Wild Beasts pour leur reprise de Leonard Cohen « Hey, That’s No Way To Say Goodbye ».

Envie de se changer les idées et faire la fête? Alors on se tourne vers Beach Youth et le titre bien rythmé « Young » qui dépeint une belle jeunesse et illustré comme il se doit par Jonathan Perrut.

Laissez-vous envoûter par le titre éponyme du nouvel album d’Austra « Future Politics » prévu pour le 20 janvier.

Bonobo nous fait planer tout en douceur avec « Break Apart » en featuring avec le duo Rhye à savourer avec les oreilles et les yeux.
Et voilà quelques inspirations pour votre playlist du nouvel an !
Bon week-end et bonne écoute !

Wildweek #212

Kaiser Chiefs dévoilent une vidéo en 360° pour « We Stay Together », si le tournant musical n’a pas convaincu tout le monde, ce n’est pas le manque de créativité du clip qui rattrapera le tout.

PINS a mis en ligne son titre de noël avec « Come On Home (It’s Christmas) » titre doux amer.
Partez dans l’espace musical et psychédélique de Spaceface avec « Cowboy Lightning ».

Et parce qu’on peut pas terminer cette Wildweek sans un sourire, on en profite pour découvrir la reprise a capella de Jimmy Fallon, The Roots and guests de « Wonderful Christmastime ».
Si vous trouvez ça trop sage, vous pouvez toujours écoutez la Dirty Santa Party gracieusement partagée par Murdoc de Gorillaz ! Accédez à la playlist
Bonne écoute mais surtout bonnes fêtes à tous !

Wildweek #211

La bonne nouvelle de la semaine c’est le nouvel album de Why ? annoncé pour mars « Moh Lhean », avec un extrait en écoute ci-dessus « This Ole King ».

La collaboration entre Robyn et Metronomy se dote d’une vidéo pour « Hang Me Out To Dry ».
Clap Your Hands Say Yeah annonce un nouvel album également « The Tourist » pour février, et on peut en découvrir un titre « Fireproof ».

Et puis il ne faudrait pas oublier la période de l’année, et heureusement She & Him sont là pour nous faire une piqûre de rappel avec un clip parfait pour internet « Winter Wonderland ».

C’est au tour de Tim Kingsbury d’Arcade Fire de sortir son album solo avec un premier titre déjà dévoilé en clip « St. Sebastian ».
Bon week-end et bonne écoute !

Wildweek #210

Les Rolling Stones reviennent avec un nouvel album et un clip incroyablement hype avec Kirsten Stewart avide de liberté pour « Ride ‘Em On Down ».

Alors que le dernier épisode de la première saison a été diffusé cette semaine, c’est le moment d’en profiter pour apprécier la BO disponible sur Spotify.

Alors que je vous présentais leur nouvel album la semaine dernière, TOY dévoile la vidéo du titre « Another Dimension ».
Ça c’est du retour avec Jesus and Mary Chain et leur premier album depuis 18 ans qui se profile à l’horizon, en attendant on peut déjà écouter « Amputation ».

The Last Shadow Puppets continuent de faire parler d’eux avec la vidéo de la reprise de Glaxo Babies « This is your life » extrait de leur dernier EP « The Dream Synopsis ».
Bonne écoute et bon week-end !

Wildweek #209

Si une envie de danser vous prend ce week-end, faites comme Susan Sarandon et dansez sur le dernier single de JUSTICE « Fire ».

The XX est de retour au complet pour un troisième album et dès maintenant une vidéo de leur titre « On Hold ».
Father John Misty revient sur les élections américaines d’une manière tout à fait personnelle, une ballade au piano pour « Holy Hell ».

Si vous ne l’avez pas encore vu, profitez d’un moment de grâce avec le concert à emporter des Local Natives par La Blogothèque.

On termine avec Warpaint et leur vidéo « Billie Holiday » pour le festival Bedstock dans un environnement plutôt intimiste. Retrouvez toutes les performances de cette année ici.
Bon week-end et bonne écoute !

« Clear Shot » TOY

TOY "Clear Shot" 2016

Aujourd’hui je vais vous parler du groupe d’indie rock anglais issu de Brighton et de leur dernier album « Clear Shot » TOY. Il faut mentionner qu’il y a eu pas mal de changements depuis leur dernier opus avec le départ notamment d’Alejandra Diez aux claviers et l’arrivée de Max Oscarnold du groupe The Proper Ornaments. On note donc un changement de style au fil des 10 titres de cet album, qui se fait plus accessible et moins aventurier ou surprenant que « Join the Dots ».

Le groupe se prend au jeu, dramatisant ce qui se dégage de leurs titres et allant flirter furtivement du côté d’Enio Morricone, de mélodies cinématographiques comme l’indique le dernier titre de l’album. De temps en temps on semblerait deviner dans la noirceur de certaines mélodies, l’univers de The Cure. TOY continue de cultiver une atmosphère vaporeuse commune à l’ensemble de l’album même pour les titres qui commencent de manière classique comme sur « Another Dimension » où le refrain rompt le rythme. Il joue le rôle de bulle où le temps ralentis et vous permet de prendre le recul pour replonger la tête la première dans le titre. C’est dans ce type de démonstration que le titre prend tout son sens en parfaite harmonie avec la mélodie.
D’autres titres sont à notés comme la ballade « Clouds That Cover The Sun » et « We will Disperse ». Mais sur d’autres le groupe a tendance vite tomber dans le banal en usant des mélodies dreamy et psyché à ne plus savoir qu’en faire. La voix ne sauve rien car peut ajouter parfois une impression de monotonie.
Si « Clear Shot » n’est certainement pas l’album marquant de l’année, il vaut quand même le coup d’oreille, ne serait-ce que pour sortir des reprises de noël auxquelles on a le droit chaque année ! En tout cas on attend TOY au tournant pour leur prochain album en espérant un peu plus d’audace.